10 conseils pour optimiser vos campagnes emailing

En France, 90% des internautes consultent leurs emails au moins une fois par jour et reçoivent près de 3000 emails chaque année. L’emailing reste donc une technique marketing très efficace et utilisée par de plus en plus d’entreprises. Nous allons en quelques points comment bien optimiser sa campagne emailing.

Définir les objectifs

Il faut tout d’abord commencer par définir l’objectif de votre campagne emailing. Est-ce que vous souhaitez que le client achète un produit sur votre site web ou qu’il fasse une demande de devis par exemple ? En fonction de votre choix, il va falloir orienter le message marketing pour générer une conversion. Notre objectif est donc d’inciter l’internaute à cliquer pour le transformer ensuite sur le site internet.

Optimiser le pré-header

Souvent négligé dans une campagne emailing, c’est pourtant un véritable levier pour l’ouverture d’un email. Ce sont les quelques lignes qui vont s’afficher sur notre boite email. Généralement on peut voir « Si vous avez des difficultés pour visualiser ce message, accédez à la version en ligne » ou encore « Si vous ne parvenez pas à voir les images ci-dessous, cliquez ici ». C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire.
Privilégier plutôt un pré-header attractif comme « Profitez de -20% de réduction sur nos séjours » ou « 10 euros offerts sur votre commande ». Grâce à ceci, vous aurez plus de chances que l’internaute ouvre votre email et surtout qu’il clique à l’intérieur de celui ci.

Utiliser un bon ratio texte/image

Avoir du texte est quelque chose de primordial dans une campagne emailing. Malheureusement, nous sommes souvent tentés de privilégier le design et l’esthétique avant la déliverabilité. En effet, dans les bonnes pratiques on conseille d’avoir environ la moitié de l’email en texte et l’autre en image. Un bon équilibre vous assurera une bonne déliverabilité chez tous vos clients.
Enfin, plus vous avez d’images et plus le poids de votre message sera important. Cela peut-être un inconvénient quand on sait que de plus en plus de français consultent leurs mails sur leurs smartphones.

Garder le mobile à l’esprit

Que vous soyer en BtoB ou BtoC, il n’y a jamais eu autant de personnes à consulter leurs emails sur leurs mobiles, il faut donc laisser une expérience positive au contact en privilégiant les balises « alt » pour ajouter du texte sous chaque image, choisir une largeur d’email inférieure à 600 px et faire apparaître les messages clés en haut à gauche.
Avec l’explosion des tablettes numériques et smartphones, un nouveau challenge a émergé pour les marketeurs : prévoi un design pour les souris et les doigts. Il faut donc pensez désormais à ne pas mettre de liens trop proches les uns des autres, ce qui cause souvent la frustration de l’utilisateur. Incorporer des blocks cliquables de la largeur minimale d’un index est une bonne pratique émergente en terme de design.

Assurer un désabonnement simple

On voit parfois des annonceurs qui tentent par tout les moyens de compliquer la tâche des contacts en complexifiant le désabonnement, où 3/4 clics sont parfois nécessaires pour se désabonner. C’est très limite d’un point de vue CNIL, mais c’est aussi un risque de perte de confiance (ce genre d’information est aussi partagée sur les réseaux sociaux) et de plaintes SPAM. Il est donc préférable de conserver un désabonnement en 1 clic, avec un lien toujours situé au même endroit.

Si vous constatez que dans les raisons de désabonnement, vos interlocuteurs voulaient simplement changer d’adresse mail, vous pouvez aussi tester d’autre lien en plus du désabonnement : « Changer d’adresse email » ou encore « Mise à jour de mes préférences ».

Ensemble, développons votre projet

Contactez-nous